Sortie découverte du 8 au 10 juin 2019 :
Entre Aspe et Ossau, les lacs d’Ayous

Pic du midi d'Ossau depuis le lac d'Ayous

SAMEDI 8 JUIN :  

A 13 heures sur le parking de l’ASCPA trois voitures chargent les sacs à dos plus volumineux que d’habitude des onze randonneurs participant au covoiturage. Départ pour Candanchu (Espagne),  3 kilomètres après le col du Somport.

Vers 17 h 30 à l’auberge refuge El Aguila ils retrouvent le couple de participants déjà arrivé, le groupe des treize participants est réuni.

Dîner à l’auberge, nuit en dortoirs … nous étions les seuls clients de l’auberge.

DIMANCHE 9 JUIN : 

Petit déjeuner à l’auberge à 8 heures, embarquement dans les voitures pour rejoindre le point de départ de la randonnée sur le parking du centre Pastoral de Peyrenère.

A l’arrivée l’orage menaçait mais stoïques nous réalisions les échauffements très utiles pour une randonnée d’environ 15 km avec un dénivelé cumulé positif de 1394 m et un IBP de 148.

Les quelques éclairs et les quelques gouttes, ont permis à Thierry de rappeler les consignes de sécurité en cas d’orage … elles ont été écoutées avec beaucoup d’attention !

Départ de la randonnée à 9 h 30, après l’orage, à la rencontre de Jean-Pierre (nom donné par les Béarnais au Pic du midi d’Ossau).

Le sentier s’élève vers le nord sur le flanc ouest du pic d’Arnoussère pour atteindre le col de Lazaque (1740 m).

Le ciel est nuageux avec de larges plages de ciel bleu qui permettent de profiter de l’ombre claire des hêtraies que nous traversons, et de magnifiques paysages vers la vallée d’Aspe en partie recouverte d‘une mer de nuages.

Hêtraies du pic d'Arnoussère
La mer de nuages sur la vallée d'Aspe

Descente vers le torrent d’Arnousse, remontée vers le col de Gouetsoule sous le couvert d’une hêtraie.

A la sortie du bois une surprise nous attendait : la passerelle permettant la traversée de l’affluent du torrent d’Arnousse était absente mais nous avons trouvé les madriers à quelques mètres sur la berge … il suffisait de les remettre en place pour faire passer le groupe !

Mise en place d'un moyen de franchissement
Il n'y a plus qu'à passer...

L’obstacle franchi nous poursuivons notre montée vers la cabane de Gouetsoule  (1738 m) ce sera le lieu de notre pique-nique.

Au début du repas un izard curieux s’est approché à quelques centaines de mètres du groupe avant de s’éloigner en bondissant lorsqu’il nous a vus.

Pique-nique à proximité de la cabane de Gouetsoule

Après le pique-nique nous montons vers le col de Gouetsoule (1845 m), puis descendons d’une centaine de mètres vers le refuge du Larry équipé de couchettes d’un poêle et de bois sec (toujours disponible en cas d’intempéries) 

Descente du col de Gouetsoule vers le refuge du Larry

A partir du refuge nous montons vers le col de Larry par un sentier en lacets puis nous atteignons le col d’Ayous (2185 m)

La montée du col de Larry
Derniers efforts avant le col d'Ayous

A l’arrivée « Jean-Pierre »  nous attendait drapé de quelques nuages qui montaient de la vallée.

Devant lui nous avons pu observer la caldera attestant de la présence d’un volcanisme actif il y a 250 millions d’années.

Le col franchi nous descendons vers le lac Gentau pour apercevoir le refuge situé à quelques dizaines de mètres au-dessus.

 Au cours de la descente « Jean-Pierre »  disparaissait petit à petit derrière les nuages…

Nous ne le reverrons plus 

Arrivée au refuge, vers 17 heures, prise de possession de notre dortoir de 14 places, étirements  dîner…

Demain le petit déjeuner sera servi à 7 h 30.

Thierry et " Jean Pierre "
Le lac Gentau

LUNDI 10 JUIN :

Au réveil nous sommes dans les nuages, le brouillard n’est pas trop dense et permet de voir le sentier sur quelques centaines de mètres.

Nous n’aurons pas de problème pour terminer notre boucle (11 Km, dénivelé positif 310 m, dénivelé négatif 850 m, IBP 102).

Départ du refuge

Du refuge (1980 m) nous montons entre les rochers  et traversons quelques petits névés pour atteindre le lac Bersau (2080 m) partiellement couvert de glace.

Le lac Bersau

Le sentier longe le lac à l’ouest pour monter entre rochers et névés vers le col des Moines (2168 m) marqué par la borne frontière 309.

Côté espagnol le brouillard est aussi présent qu’en France. Nous basculons dans la descente pour rejoindre l’ibon Del Escalar (2010 m) Après le lac nous voyons plusieurs cascades qui alimentent un torrent dont les eaux sont captées pour alimenter en eau potable la petite station de Puerto Astun déserte à cette saison.

Descente côté espagnol
L'approche de la station de Puerto Astun

C’est par la petite route de la station que rejoignons le col du Somport. Nous quittons alors le goudron pour rejoindre un sentier (GR 653 et chemin de Compostelle) qui descend entre route et forêt au parking de Peyrenère.

Retour via le GR 653 (chemin de Compostelle)


Peu après midi nous retrouvons les voitures, déposons nos gros sacs, nos chaussures de marche et changeons de tenue pour prendre ensemble le pique-nique fourni par le refuge d’Ayous.

Nous sommes arrivés à Pessac vers 18 heures.

Ce fut pour tous un bon week-end de Pentecôte.

Les commentaires sont clos.