Sortie découverte « Ardèche »
du 22 au 29 septembre 2018

L’ASCPA Rando sillonne la montagne ardéchoise
et les gorges de l’Ardèche

 

Ils étaient 11 à rejoindre Saint-Privat (07) le 22 septembre en co-voiturage. C’est depuis ce camp de base à proximité immédiate d’Aubenas qu’ils ont découvert le département, de la montagne ardéchoise au nord aux gorges de l’Ardèche au sud.

Le groupe devant la cascade du Ray-Pic

Le groupe devant la cascade du Ray-pic

Dimanche 23/09. Départ matinal vers Antraigues-sur-Volane. La randonnée du jour (7 km et 360 m de dénivelé) a permis de découvrir, sous un soleil radieux, la végétation locale mais aussi d’encourager les concurrents du Run Ardèche, un semi-marathon dont les 4 km de montée vers le volcan de Craux sont à la hauteur des magnifiques paysages rencontrés. C’est au sommet de ce volcan que se situe le château du même nom, au pied duquel nos randonneurs ont décidé de pique-niquer et même pour certains de goûter aux glaces artisanales au lait de chèvre.

Le château de Craux

Le château de Craux

Après cette pause, le groupe est reparti en direction d’Antraigues-sur-Volane, charmant village d’adoption de Jean Ferrat. Après une courte déambulation dans les rues animées, le groupe a repris les voitures pour rejoindre la cascade du Ray-pic, dont le faible débit témoignait d’un été particulièrement pauvre en précipitations.

Antraigues-sur-Volane

Antraigues-sur-Volane

Lundi 24/09. La journée a débuté par la visite de la caverne du pont-d’Arc, grande réplique de la grotte Chauvet.

Visite de la caverne du Pont-d'Arc

Visite de la caverne du pont-d’Arc

36 000 ans après les Aurignaciens, notre groupe de randonneurs a ensuite rejoint Pradons pour une randonnée de 14 km et 450 m de dénivelé. Ce fut l’occasion d’un premier contact avec les gorges de l’Ardèche et notamment une vue panoramique du cirque des Gens.

Le Cirque des Gens

Le Cirque des Gens

Le retour vers St-Privat s’est fait via les défilés de Ruoms où la route a été creusée à même la roche.

Mardi 25/09. Au troisième jour le groupe s’est mesuré au point culminant du département, le Mont Mezenc. Après la chaleur puis un vent modéré, c’est la fraîcheur de l’automne qui a accueilli nos randonneurs à plus de 1700 m d’altitude.
Après une boucle de 6,5 km et 250 m de dénivelé et un pique-nique bien mérité, la journée s’est poursuivie au Lac d’Issarlès, lac volcanique de 138 m de profondeur. La randonnée de l’après-midi (10,5 km et 400 m de dénivelé) a permis de le voir sous tous les angles mais également d’observer les sucs (dômes volcaniques) avoisinants. Elle a également offert quelques bonus (passage dans une coulée basaltique et habitation troglodytique qui fut habitée par le gardien du lac jusqu’en 1928…).

Le lac d'Issarles

Le lac d’Issarles

Mercredi 26/09. C’est au pied du plus célèbre suc de l’Ardèche (le mont Gerbier de Jonc) que le groupe s’est élancé pour une boucle de 16 km et 570 m de dénivelé. La matinée fut marquée par une belle descente dans la forêt de Bonnefoy suivie d’une montée en pente douce permettant d’apprécier le mont sous différents éclairages.

Le mont Gerbier-des-Joncs

Le mont Gerbier-des-Joncs

La randonnée ne pouvait pas ignorer les fameuses sources de la Loire. En effet, on trouve ici la véritable, l’authentique et la source géographique, toutes aussi modestes pour un fleuve qui atteint Saint-Nazaire plus de 1000 km en aval.

Jeudi 27/09. Le départ de la randonnée du jour (15 km, 600 m de dénivelé) s’est effectué dans le Gard à quelques kilomètres de la limite du département, plus précisément à Le Garn, petit village typique. L’itinéraire escarpé a conduit le groupe jusqu’aux gorges de l’Ardèche. Après une pause repas ponctuée de nombreux passages de canoés, le retour permit de découvrir les ruines de la Maladrerie des Templiers, dont la fondation remonte au XIIe siècle mais dont l’histoire reste mystérieuse. Belle randonnée et magnifiques paysages.

Les gorges de l'Ardèche

Les gorges de l’Ardèche

Sur le retour le groupe a pu faire une dégustation parmi une quarantaine de sortes de nougats différents à la boutique du « Petit ardéchois », la plus ancienne marque de nougats de l’Ardèche qui perpétue la méthode artisanale.

Vendredi 28/09. Pour sa dernière journée de randonnée notre groupe est parti de Thueyts et a constaté l’absence d’eau à la cascade de la Gueule d’enfer, franchi le Pont du diable, gravi la Chaussée des géants, traversé les ruines de Fargebelle et rejoint Thueyts par l’Échelle de la reine.

Le Pont du diable (Thueyts)

Le Pont du diable (Thueyts)

Après la pause repas les randonneurs ont déambulé dans Jaujac, village pittoresque aux 3 châteaux médiévaux où ils ont pu admirer une dernière fois une coulée basaltique sur les berges du Lignon.

Coulée basaltique sur les berges du Lignon

Coulée basaltique sur les berges du Lignon

Enfin le séjour n’aurait pas été complet sans un passage à l’un des célèbres confiseurs, en l’occurrence la maison Sabaton, qui propose marrons glacés et autres spécialités à la châtaigne depuis 1907.

Samedi 29/09. Déjà une semaine depuis notre arrivée et il faut rentrer à Pessac, mais non sans profiter une dernière fois des gorges de l’Ardèche. Sur la route nous faisons quelques arrêts sur 6 des 11 belvédères qui bordent la route touristique puis cap à l’ouest pour une arrivée en fin de journée.

Le pont-d'Arc

Le pont-d’Arc

Un grand merci à Anne pour la préparation et l’organisation de cette merveilleuse semaine. Ce séjour fut un subtil équilibre entre l’activité qui nous passionne : la randonnée, et la découverte d’une région, ses paysages, son patrimoine et ses spécialités. Tous n’attendent désormais qu’une seule chose, c’est de repartir pour de nouvelles aventures.

Les commentaires sont clos.