Hygiène et sécurité


Règles à l’usage des licenciés de l’ASCPA

 

Les randonnées proposées par calendriers mensuels sont sous la responsabilité de l’animateur qui engage celle du club en la personne du président ou de la présidente.

L’autorité :
  •  L’animateur et le (ou les) serre-file désigné(s) par lui pour veiller à la cohésion et au bon  déplacement du groupe.
Départ :
  •  Strictement à l’heure et aux lieux désignés.
Circulation :
  •  Sur tout axe de circulation, emprunter les bas-côtés, les trottoirs, les bords de route indiqués par l’animateur. Toute traversée d’axe de circulation se fait sous l’autorité de l’animateur.
Arrêts :
  • Lors des pauses, arrêts relatifs à l’hygiène ou la sécurité des personnes, les randonneurs qui s’écartent doivent aviser quelqu’un du groupe et poser leur sac sur le chemin, afin que le serre-file les attende.
 Arrivée :
  • L’heure d’arrivée tient compte d’une moyenne d’environ 4 km/heure, pauses comprises. Elle est variable en fonction du temps, du terrain et des aléas de déplacement.
 Particularités :
  • Personne, pour quelque raison que ce soit, ne peut quitter la randonnée, sans que l’animateur ait pris les dispositions nécessaires et donné son accord. Si l’adhérent persiste dans sa décision de quitter seul la randonnée, pour raison personnelle il sera informé verbalement par l’animateur, devant témoins, que son départ décharge de toute responsabilité l’animateur et le club.
  • Une randonnée peut être annulée pour des raisons climatiques (alertes météo orange ou rouge, terrains impraticables…) ou autre. L’animateur avisera le groupe au départ de l’ASCPA. Les randonneurs qui se sont rendus au départ du circuit, comprendront que la randonnée est annulée, si elle a une demi-heure de retard.
  • Le randonneur doit porter sa licence et sa carte vitale sur lui lors de chaque randonnée, ainsi que le numéro de téléphone de la personne à prévenir en cas d’accident.
Un randonneur doit être convenablement équipé, savoir s’alimenter et se protéger
Équipement :
  • Chaussures de marche crantées, (ampoules, ongles abimés, échauffement des pieds, début d’entorses, sont dus à des chaussures mal adaptées, trop courtes, protégeant mal la cheville etc…)
  • Vêtements adaptés aux conditions atmosphériques (pluie, froid, chaleur etc), sac à dos.
  • Les parapluies à pointes et baleines métalliques sont interdits, en cas d’orage.
Alimentation :
  • La veille d’une randonnée, on s’alimente correctement, le matin et à midi les repas sont normalement équilibrés.
  • Il faut boire et s’alimenter régulièrement, peu à la fois et souvent. On ne doit pas attendre d’avoir soif pour boire, car la soif indique déjà un déséquilibre. Crampes, tendinites, coups de chaleur, certains malaises sont dus au manque de boisson (un litre minimum par randonnée de 12 km).
Prévention :
  • L’animateur transporte une trousse de secours mais n’est pas habilité à administrer de sa propre initiative un médicament. En fonction de ses problèmes de santé le randonneur doit avoir ses médicaments personnels prescrits, ainsi qu’une trousse de secours restreinte.
  • Lors des randonnées d’un ou plusieurs jours, chaque randonneur doit évaluer son aptitude physique à effectuer ce type de randonnée (surtout en montagne).

90% des problèmes de santé en randonnée, sont liés à de mauvaises alimentation et hydratation

Les commentaires sont clos.